Les 10 tendances de la formation 2017

Learning Tribes dévoile la 4ème édition des 10 grandes tendances à suivre dans le milieu de la formation professionnelle. En 2017, la formation devrait être plus mobile, efficace, interconnectée, intelligente, variée, opérationnelle, personnelle, indépendante, « mentoring » et plus collaborative.

Au regard de ces dix tendances, deux mouvements majeurs se distinguent :

Le mobile et la technologie au service de la formation

En 2017, la formation sera globalement plus digitale et interconnectée, à travers notamment le déploiement des tablettes en milieu professionnel ou l’utilisation des smartphones et des réseaux sociaux pour suivre un parcours digital de formation.

Le « mobile learning » est en effet une tendance qui se confirme et s’accélère. A l’ère de la digitalisation et de l’« hyper-connexion », le nouvel apprenant est de plus en plus enclin à utiliser son mobile au cours d’une formation présentielle comme parfait outil d’interaction, ou en dehors. Les parcours pédagogiques doivent ainsi s’adapter : plus courts, plus riches en vidéos, plus gamifiés et aussi plus cohérents. Chez Cofidis par exemple, un vendeur en magasin qui ne dispose pas d’un ordinateur pour se connecter à la plateforme de formation digitale peut désormais accéder à son parcours via sa tablette ou son mobile. « Et cela change tout ! », se réjouit Nadine Vannarien, Responsable Formation.

Mobile et Digital learning

Dans le monde de l’entreprise, nous nous dirigeons peu à peu vers une formation « augmentée » grâce aux réseaux sociaux et aux acteurs du web. Les annonces récentes de Linkedin pour intégrer un catalogue de formation, de Google sur les MOOC, mais aussi des acteurs du web en Chine qui investissent des sommes colossales dans les outils d’apprentissage prouvent que la formation va être plus connectée à notre quotidien digital. La porte d’entrée traditionnelle via les services formation des entreprises va évoluer encore et encore vers des formats plus digitaux. Le succès de WeChat en Chine ou Workplace, le réseau social d’entreprise made in Facebook, en attestent.

L’apprentissage voit surgir ou se développer également la « data science », les bots, l’intelligence artificielle et la réalité virtuelle. Collecter les données issues de la formation – présentielle ou digitale – permet de personnaliser les parcours selon le profil et les besoins de l’apprenant. Le Big Data et l’« adaptive learning » n’ont pas fini de faire parler d’eux !

Adaptive learning

Côté intelligence artificielle et « learning bots », le pôle R&D de Learning Tribes basé à Shanghaï travaille actuellement sur la conception d’un système de chatbot pour l’un de nos clients.

Ce système permettra d’échanger avec notre plateforme de deux manières : réactive via des liens ou des réponses à des questions que se pose l’apprenant, et proactive en relançant l’apprenant s’il ne s’est pas connecté ou n’a pas obtenu tous ses badges. – Camille Fauveau, Chef de projet digital learning chez Learning Tribes.

En rendant l’apprenant plus actif dans son apprentissage et son développement de compétences, la réalité virtuelle, quant à elle, permet d’intégrer une dimension ludique à la formation mais a aussi un énorme intérêt pédagogique, celui de pouvoir manipuler des objets, se représenter dans l’espace, simuler des interactions et réactions avec divers interlocuteurs, travailler sa mémoire visuelle et gestuelle… Imaginons le cas d’un conseiller client en boutique qui a besoin de monter en compétences sur l’excellence relationnelle : il se retrouverait, grâce à son casque de réalité virtuelle, dans une situation proche du réel dans laquelle il aborderait le cas idéal.

Une formation plus ouverte, sociale et collaborative

Le digital learning en entreprise, nous l’avons vu, c’est facile, rapide d’accès, compatible avec un planning de travail chargé et il participe à la transformation digitale de l’entreprise. De plus en plus, au sein de grandes entreprises, nous voyons apparaître de nouveaux métiers liés au monde du digital. Ainsi, le rôle d’un CDO (Chief Digital Officer) sera d’élaborer et de déployer toute la stratégie digitale, et la formation en fait partie en étant une fonction qui se digitalise et qui convertit les collaborateurs aux nouvelles pratiques.

Aujourd’hui, l’engouement pour les MOOC (Massive Open Online Courses) en particulier – 2,4 millions de Français se sont inscrits à des MOOC en 2016 – démontre la volonté de prendre en main son développement au travers de formations toujours plus ouvertes sur le monde et collaboratives. Si l’on s’y intéresse de plus près, les MOOC sont parvenus, contrairement au DIF (Droit Individuel à la Formation) et au CPF (Compte Personnel de Formation), à rendre la formation plus facile, rapide d’accès et pensée pour tous. A titre professionnel ou personnel, chacun est prêt à se former dès lors que les thématiques sont utiles, les contenus attractifs et collaboratifs et l’intérêt personnel satisfait.

Digital learning et MOOC

De nombreux contenus sont disponibles en ligne et viennent compléter les MOOC et plans de formation proposés par les entreprises aux collaborateurs : conférences TED (Technology, Entertainment and Design) dits « TED talks », blogs… une offre pédagogique infinie à portée de main ! C’est ainsi qu’un métier de veille est en train d’apparaître au sein des services formation des entreprises, qui doivent faire un état des lieux de l’existant, en termes d’outils de formation digitale et de contenus de formation, faire le tri entre ce qui se fait de mieux et de moins bien sur Internet et ainsi offrir des formations toujours plus qualitatives. Le formateur devient de plus en plus un « architecte des connaissances » qui transmet à l’apprenant tout ou partie de ses recherches, et articule l’ensemble de façon cohérente et ergonomique dans le but de favoriser l’apprentissage.

« L’apprentissage est avant tout un acte social et humain, ne l’oublions pas. » souligne Philippe Riveron, CEO de Learning Tribes. On a pensé que consommer des contenus et répondre à des quiz serait suffisant pour développer durablement les compétences, mais on a oublié que l’apprentissage en présentiel était fait d’échanges formels et informels. La nouvelle génération de digital learning fait la part belle à des activités plus collaboratives, en mettant en coopération et parfois même en compétition les apprenants. Un principe clé : le formateur n’a pas toujours la meilleure solution à fournir à l’apprenant. En mettant en relation les collaborateurs entre eux, on favorise l’apprentissage par les pairs, c’est le retour en grâce des forums de discussion au sein des plateformes de formation digitale mais aussi du coaching par les experts métier sur lesquels on s’appuie de plus en plus.

Aujourd’hui, il n’existe pas un seul moyen de se former mais toute une pléiade de supports, de formats, de modalités qui viennent servir la « learning experience ». L’heure est à la montée en puissance du digital, mobile, social et « collaborative » learning et à l’arrivée progressive des nouvelles technologies intelligentes, venant compléter avec brio les méthodes plus classiques d’apprentissage.

Extrait infographie 10 tendances de la formation 2017

COMMENTS

  • […] Learning Tribes dévoile la 4ème édition des 10 grandes tendances à suivre dans le milieu de la formation professionnelle. En 2017, la formation devrait être plus mobile, efficace, interconnectée, intelligente, variée, opérationnelle, personnelle, indépendante, « mentoring » et plus collaborative. Au regard de ces dix tendances, deux mouvements majeurs se distinguent : Le mobile et la technologie au service de la formation  […]

  • Dbernal

    24 septembre 2017

    Répondre

    Voila un ensemble de pistes et de tendances tout à fait intéressantes

  • […] Learning Tribes, groupe international de formation, dévoile les 10 grandes tendances de la formation professionnelle à suivre en 2017.  […]

  • […] 4 ans, Learning Tribes dévoile les grandes tendances de la formation professionnelle. L’édition 2017, dévoilée en […]


Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *