Ma vie de consultant formateur confiné

L’humain étant au cœur de leur métier, comment les consultants formateurs vivent-ils cette période de confinement ? Comment parviennent-ils à maintenir les formations en temps de crise ? Comment réinventent-ils leur métier ? Nous avons eu le plaisir de recueillir les témoignages, parfois très personnels, de Sylviane Ricart, consultante externe, et de Steve Joye, Nicolas Seigneurin et Jean-Paul Mbiya, consultants formateurs chez Learning Tribes. Que vous soyez un professionnel de la formation ou non, vous pourriez bien vous reconnaître à travers ces lignes…

COMMENT VIVEZ-VOUS LE CONFINEMENT HORS SALLE DE FORMATION ?

Steve : Le confinement nous oblige à repenser notre façon de travailler. Bien que cela soit perturbant au début, c’est pour moi une période propice pour travailler autrement en mettant en place de nouveaux rituels tant sur le plan professionnel que personnel.

Nicolas : De mon côté, j’avais déjà entamé une transition dans mon activité vers plus de gestion de projet et donc plus d’échanges à distance avec nos clients ou nos consultants. Il n’y a donc pas de différence fondamentale, je le vis plutôt bien. Du point de vue personnel, j’économise près de 3h de transport par jour ! Je vis en appartement alors j’essaye de réinvestir ce temps gagné pour jouer de la musique et lire. Ça m’aide beaucoup !

Jean-Paul : C’est très particulier car en effet, ce qui me plaît dans mon métier de formateur, ce sont les relations humaines que nous créons avec nos participants et le plaisir d’accompagner les collaborateurs dans leur montée en compétences. La situation me pousse à me réorganiser comme beaucoup et à prendre du recul sur mon travail. Le plus difficile pour moi, c’est la nouvelle forme de travail à domicile car elle est couplée avec la garde de mes deux enfants en bas âge. Cela me demande une grande agilité pour créer des supports de formation tout en gardant un œil sur eux !

Sylviane : Confinée chez moi à Paris, je regarde les arbres, mon boulevard étrangement silencieux près de la Bastille. Mes journées sont rythmées par quelques rendez-vous ou entretiens par téléphone, Teams ou Skype… sans oublier une demi-heure de sport quotidien via YouTube et un apéritif FaceTime avec mes amis ! Les émotions sont chaque jour différentes : après le temps de l’incrédulité, de la sidération, vient celui de la patience, de l’attente… D’acteur du monde, on court le risque d’en devenir spectateur : l’enjeu est d’y garder une présence toujours active. J’en profite aussi pour retrouver le plaisir de la lecture… et commencer à apprendre le japonais !

QU’EST-CE QUI VOUS MANQUE LE PLUS, DANS VOTRE JOURNEE DE TRAVAIL ?

Steve : Les contacts informels avec les équipes et les apprenants, et surtout bien sûr faire de nouvelles rencontres, ce qui était mon quotidien avant le confinement.

Nicolas : Sans hésitation, les moments de convivialité avec les collègues ! Heureusement, nous avons mis en place avec toute l’équipe de Learning Tribes des rituels qui nous permettent de garder le lien. Café virtuel du matin, conversation de groupe, challenges… se font à distance avec des outils dédiés tels que Teams, Skype ou WhatsApp.

Jean-Paul : Le contact humain avec mes collègues. Pas très féru des réseaux sociaux, j’ai toujours privilégié les contacts directs et dans cette situation, ils me manquent. De plus, je ne pense pas être le seul, dans cette situation de travail à distance, à devoir développer mes capacités à rédiger des écrits efficaces qui puissent être compris rapidement par mes interlocuteurs. De nature, j’aime travailler en équipe et je m’appuie beaucoup sur l’émulation au sein d’un groupe pour composer avec les richesses de chacun. A distance, c’est plus compliqué.

Sylviane : Le sourire de mes clients et le café pris en commun ! Rencontrer les équipes dans leur écosystème, leurs bureaux ou plateaux, entrer pour quelques heures, quelques jours, quelques semaines dans leur univers, m’intégrer physiquement à leurs activités pour les comprendre et les aider à en tirer le meilleur. Chez Learning Tribes en l’occurrence, c’est l’open space avec les équipes et mon thé préféré Jardin des merveilles dans le coin café « Garden » !

COMMENT SE TRADUIT VOTRE ACTION DE FORMATION AUJOURD’HUI ?

Steve : Avec certitude, cette crise est un accélérateur pour travailler avec les outils digitaux qui nous permettent de garder le contact à distance. Bientôt, Teams, Trello, Triboo n’auront plus aucun secret pour moi !

Nicolas : Cette période est l’occasion de se réinventer en proposant, quand c’est possible, de transformer des formations présentielles en formations à distance : webinaires, e-learning…

Nos clients apprécient nos conseils et le soutien apporté dans ce contexte, qui n’est pas simple pour eux non plus : baisse ou hausse de certaines activités, collaborateurs absents ou en télétravail, problématiques de management à distance… Cela fait émerger de nouveaux besoins qu’il nous faut identifier pour les accompagner au mieux !

Jean-Paul : Ma priorité, à défaut d’animer, est de me concentrer sur l’ingénierie de formation en créant les supports de futures formations, mais aussi en en digitalisant certaines. Ce moment nous incite à revoir nos contenus et adapter nos modalités : le blended learning prend là toute son importance !

Sylviane : Je mène les tâches que je peux réaliser à distance, en autonomie ou avec les clients, comme les propositions ou réaménagements de parcours de formation, la préparation de supports… J’échange davantage avec mes collègues par téléphone : nous nous découvrons sous un angle un peu différent, et partageons des pistes d’amélioration et de réflexion sur la manière d’étendre le champ de prochaines formations proposées à distance.

UN MESSAGE A ADRESSER A VOS APPRENANTS, CLIENTS OU COLLEGUES FORMATEURS ?

Jean-Paul : Restez chez vous ! C’est la base. Quant à nous, nous restons à la disposition de nos clients et encore plus qu’hier, nous serons là pour aider chacun à repartir avec les bagages nécessaires pour réussir. Je pense que c’est une opportunité pour chacun de réfléchir à son avenir et commencer à planifier ou entreprendre les actions de formations liées.

Nicolas : Effectivement, même si nous ne nous voyons pas en ce moment, nous sommes là, n’hésitez surtout pas à nous solliciter !

Sylviane : Prenez soin de vous, de vos proches, nous aurons tellement de plaisir à nous retrouver ! Je suis persuadée que notre énergie commune nous amènera à réaliser beaucoup de belles choses ensemble : nos formations n’en seront que plus riches et porteuses de sens, pour nous tous, nos clients et utilisateurs. A très bientôt, vous me manquez !

Steve : On espère vous retrouver très bientôt ! 🙂

Nos collaborateurs et consultants formateurs, nos clients et plus généralement notre communauté sont notre plus grande préoccupation. Plus que jamais, nous sommes là pour vous aider à comprendre et vous adapter aux changements dans cette situation inédite d’apprentissage ! 

#LearningNeverStops



Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *