Leadership : 10 films qui nous inspirent

L’éducation, le business, la politique, le sport… des domaines où bon nombre de leaders - personnes célèbres ou personnages de cinéma - se sont illustrés. Et il n’est pas rare de les voir évoqués lors de nos formations ou de nos sessions de coaching. Voici notre sélection des 10 films les plus inspirants en termes de leadership et de motivation d’équipe…

« Le cercle des poètes disparus » de Peter Weir – 1989

Le jeune Todd Anderson, un garçon plutôt réservé, est envoyé à l’académie de Welton, réputée pour être l’une des plus prestigieuses mais rigoureuses des États-Unis. Il y rencontre un professeur de lettres anglaises, Mr Keating, qui encourage ses élèves à refuser l’ordre établi et qui leur apprend la créativité, la liberté, la poésie et une philosophie : « Carpe Diem ».

Je ne vis pas pour être un esclave mais le souverain de mon existence.

« Le loup de Wall Street » de Martin Scorsese – 2013

Et surtout, n’oubliez pas que trop n’est jamais assez.

 New-York, à la fin des années 80. C’est l’histoire de Jordan Belfort, jeune courtier en Bourse, à la fois magnifique et odieux businessman.

Sa façon de penser se résume en une phrase : la valeur sociale d’un individu se mesure à l’aune de celle de son compte en banque. Jordan fera d’une ribambelle de losers les nouveaux rois du secteur…

« Steve Jobs » de Danny Boyle – 2016

Cap sur les coulisses de la révolution numérique au travers de trois lancements de produits (Macintosh, cube NeXT et iMac) par un homme emblématique : Steve Jobs.

C’est l’innovation qui fait la différence entre un leader et un suiveur.

Ce film dresse le portrait d’un homme hautain, vaniteux et entêté qui, bien que délaissé par sa propre société et ses plus proches collaborateurs – dont le co-fondateur d’Apple, Steve Wozniak -, reste debout, dominant et provoquant son destin.

« Le Fondateur » de John Lee Hancock – 2016

Dans les années 50, séduit par le concept des frères McDonald qui tiennent un restaurant de burgers en Californie, Ray Kroc, visionnaire et ambitieux, leur propose de franchiser la marque et va prendre les rênes en bâtissant l’empire que l’on connaît aujourd’hui en piétinant l’œuvre de ses véritables fondateurs.

The quality of a leader is reflected in the standards they set for themselves.

Voilà un bel exemple du « leader à tout prix », à l’heure d’une nouvelle économie et société de consommation.

« Erin Brockovich, seule contre tous » de Steven Soderbergh – 2000

Suite à un accident de voiture, Erin Brockovich, mère célibataire avec trois enfants, rencontre l’avocat Ed Masry qui va l’employer en tant qu’archiviste dans son cabinet. Avec son franc-parler et son allure, ses débuts sont difficiles mais elle apprend vite. En classant des documents, Erin découvre une affaire louche d’empoisonnement et décide d’y mettre son nez…

Power is self-assurance. It’s a struggle but that confidence comes from being comfortable with yourself and the decisions you’ve made in life.

Ce film, inspiré d’une histoire vraie, est le portrait d’une femme qui se bat pour être aussi reconnue qu’un homme et qui sait gagner la confiance et le respect de tous, clients et collègues.

« Braveheart » de Mel Gibson – 1995

L’histoire d’un héros de l’indépendance écossaise, William Wallace, qui affronta à la fin du 13ème siècle les troupes du roi d’Angleterre Edouard 1er venues envahir son pays.

Now our people know you. Noble, and common, they respect you. And if you would just lead them to freedom, they’d follow you. And so would I.

C’est un film épique, impressionnant et violent, la seule manière pour ce leader guerrier de pouvoir arriver à ses fins.

« 12 hommes en colère » de Sidney Lumet – 1957

Dans les années 50 aux Etats-Unis, un jeune homme est accusé du meurtre de son père et encourt la peine de mort. Douze jurés doivent décider de son sort et tous votent « coupable » sauf un, or la décision doit être unanime. Ce dernier explique les raisons de son doute et s’emploie à les faire réfléchir et à les convaincre un par un. Les débats sont rudes, les détails contestés, les doutes pesants. Puis, les « douze hommes en colère » se calment et font part à la cour de leur intime conviction…

L’unanimité n’est pas simple à obtenir quand chacun se préoccupe de son ego. Henri Fonda illustre ici la posture d’écoute, d’empathie et d’humilité qui peut être nécessaire à un « leader » en temps de crise.

« Norma Rae » de Martin Ritt – 1979

Norma Rae, divorcée et deux enfants, est ouvrière dans une usine de textile. Quand arrive un certain Reuben Warshofsky, délégué syndical, Norma s’en fait un allié pour recruter des militants dans la lutte pour l’amélioration des conditions de travail. Malgré la pression et l’antisémitisme qui règnent, elle tient bon.

I knew this union was the only way we could have our own voice, make ourselves a better way of life.

Les gens ne sont pas des leaders « nés ». Reuben est un leader exemplaire pour Norma qui, à son tour, devient leader auprès de ses pairs et les motive à se syndiquer. Une belle démonstration de la force que peut avoir un individu dès lors qu’il est capable de canaliser son pouvoir et d’organiser le changement.

« Invictus » de Clint Eastwood – 2009

En 1995, en Afrique du Sud, Nelson Mandela appelle l’équipe nationale de rugby à gagner la Coupe du Monde dans le but de réconcilier, de rassembler autour du sport, tout le peuple, touché par l’apartheid.

Tout ce que je demande, c’est que vous travailliez du mieux que vous pourrez, et de bon cœur. Je promets de faire de même. Si nous y arrivons, notre pays sera une lumière éclatante sur le monde.

Ce film riche d’inspiration vient refléter la persévérance et la capacité à fédérer autour de la vision.

« Harvey Milk » de Gus Van Sant – 2009

« Je m’appelle Harvey Milk, et je suis là pour vous mobiliser. »

C’est l’histoire d’Harvey Milk, activiste hors du commun symbole à lui seul d’une lutte, d’une époque et d’un pays. Il devient à un moment de sa vie militant politique et candidat au poste de conseiller municipal. Malgré les échecs rencontrés, il ne baisse jamais les bras et voit son mouvement prendre de l’ampleur. Il sera finalement élu conseiller municipal et par ce biais, premier homme politique ouvertement gay. Il sacrifie sa vie pour défendre les valeurs et les droits de toute une communauté de gays, jusqu’à son assassinat en 1978.

Ces dix films, parmi tant d’autres, prônent les valeurs de courage, de détermination, d’humanité, de responsabilité, utiles à tout bon leader et inspirent autant notre tribu que nos clients et apprenants.
En savoir plus sur nos solutions de formation au leadership…


Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *